Réchauffer des cœurs d'enfants

Avec votre don, offrez à des enfants les plus défavorisés un réconfort. Aidez dès maintenant!

Donner

Au service des enfants. Depuis 1919.

Save the Children a été fondée en Grande-Bretagne peu après la Première Guerre mondiale, en 1919, par une enseignante, Eglantyne Jebb. Pour elle, il n’y avait ni vainqueurs ni vaincus, mais seulement des enfants qui souffraient de la faim et de la misère.
Eglantyne Jebb

« Toutes les guerres, justifiées ou non, désastreuses ou victorieuses, sont des guerres contre les enfants.» (Eglantyne Jebb)

Save the Children a été fondée en 1919 par Eglantyne Jebb. Cette enseignante anglaise est considérée comme une pionnière du mouvement international en faveur des Droits de l’enfant. C’est grâce à son engagement énergique à cet égard que ces principes seront tout d’abord adoptés par la Société des Nations (d’où est issue l’actuelle Organisation des Nations Unies, l’ONU), sous le nom de «Déclaration de Genève», en 1924. Plus tard, ils constitueront la base de la Déclaration des droits de l’enfant des Nations Unies. Le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale de l’ONU adoptera la Convention des droits de l’enfant, créant ainsi des bases juridiques internationales adéquates. Il s’agit de la convention internationale qui a été la plus largement ratifiée jusqu’à ce jour – tous les Etats, à l’exception des Etats-Unis, l’ont signée.

Save the Children Suisse a été fondée en 2006, comme association régie par le Code civil suisse. Mais elle était déjà ancrée en Suisse depuis beaucoup plus longtemps: Eglantyne Jebb, la fondatrice de Save the Children, vécut en effet temporairement à Genève. C’est dans cette ville, du reste, qu’elle rédigea en 1922 sa «Déclaration des droits de l’enfant», un document qui allait faire date. Depuis sa mort en 1928, elle est enterrée dans le cimetière de St-Georges. Aujourd’hui, une plaque commémorative dans un parc situé en face du siège des Nations Unies à Genève rappelle les services rendus par Eglantyne Jebb aux enfants et à leurs droits.