Gaza – un an après la guerre

Un an après la guerre de 51 jours qui a éclaté entre les territoires palestiniens occupés et Israël, la situation pour les enfants de la bande de Gaza est catastrophique.
Moneer und Ibraheem aus Gaza.

07.07.2015
Il y un an jour pour jour, le 8 juillet 2014, le conflit opposant les territoires palestiniens occupés et Israël connaissait une dramatique escalade. Pendant les 51 jours qu’a duré cette guerre, 551 enfants ont été tués, et plus de 3400 blessés. Plus de 1500 enfants ont perdu un de leurs parents, voire les deux. Un nombre encore plus grand de fillettes et de jeunes garçons se sont retrouvés sans abri et n’ont pas pu continuer d’aller à l’école, les bâtiments scolaires n’étant plus que des amas de ruines.

Des enfants ont assisté à la destruction de leur maison, de leur école, touchées par des bombes et des roquettes. Un an après ce déchaînement de violence, plus de 116 000 enfants ont toujours besoin d’un suivi psychologique, afin de surmonter ce qu’ils ont vécu lors de ce conflit.

Trois guerres en sept ans

Dans notre étude actuelle, «Vivre un cauchemar» («A Living Nightmare»), nous faisons le bilan, un an après : 89% des parents interrogés ont indiqué que leurs enfants étaient angoissés en permanence. 70% des enfants ont déclaré qu’ils avaient peur d’une nouvelle guerre. Sept enfants sur dix souffrent régulièrement de cauchemars. Dans certaines régions, plus de la moitié des enfants ne sont plus scolarisés parce qu’ils ont encore peur de sortir de chez eux.

David Hassell, co-directeur de Save the Children dans les territoires palestiniens occupés, constate: «Les résultats de cette étude sont alarmants. Les enfants ont vécu des choses qui donneraient des cauchemars même aux adultes les plus aguerris. A Gaza, des enfants de sept ans ont déjà subi trois guerres. En raison du danger constant d’une nouvelle escalade de la violence, ils est extrêmement difficile pour eux de surmonter ces traumatismes.»

Un an après le conflit, plus de 100 000 personnes sont toujours sans abri. La reconstruction des établissements médicaux, des réseaux de distribution d’eau et des écoles n’avance que très lentement. Save the Children exige que la Communauté internationale et tous les partis en présence trouvent une solution durable pour résoudre le conflit et mettre un terme au blocus de la bande de Gaza.

Save the Children travaille dans les territoires palestiniens occupés depuis plus de 30 ans. Nous sommes l’une des plus grandes organisations internationales présentes dans la bande de Gaza. Nous y fournissons une aide humanitaire immédiate, mais aussi durable, dans le cadre de la coopération au développement. Save the Children est indépendante sur le plan politique, idéologique, économique et religieux. L’an dernier, nous avons pu soutenir plus de 217 000 personnes dans la bande de Gaza. Nous avons notamment mis à leur disposition de la nourriture, du matériel médical et de l’eau potable, et assuré le suivi psychologique de milliers d’enfants.

Soutenez notre travail au moyen d’un don!