Tragédie des réfugiés

Chaque jour, des milliers de personnes désespérées, dont des enfants, risquent leur vie pour arriver en Europe.
Flash player is required to show this video. Please download Flashplayer here.

12.06.2017
Des familles réfugiés ont urgemment besoin de vos dons. Aidez dès maintenant!

Aujourd’hui, nous assistons à la plus grave crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale. Or, l’une de ces innombrables tragédies qui affectent le monde se joue directement sous nos yeux – en Méditerranée.

En 2017, plus de 80.000 personnes ont traversé la Méditerranée – en 2016 plus que 360.000! Fuyant la guerre et les persécutions, des familles entières risquent la traversée de la Méditerranée. Ce qu’ils souhaitent, c’est la sécurité, des perspectives d’avenir pour eux-mêmes et leurs enfants, et pouvoir recommencer une nouvelle vie.

Bon nombre de ces personnes désespérées proviennent de Syrie, du Sud-Soudan et d’autres régions où sévissent des conflits au Proche-Orient et en Afrique. D’autres fuient des régimes autoritaires et l’absence de perspectives dans des Etats totalement déstabilisés.

Des gens jetés par-dessus bord

Les enfants qui arrivent en Europe avec leurs familles ou parfois seuls nous racontent des histoires épouvantables qui sont arrivées lors de leur longue et dangereuse fuite. Les passeurs jettent par-dessus bord ceux qui souffrent du mal de mer. En Libye, d’où partent de nombreux bateaux de migrants, des femmes sont sauvagement violées – sous les yeux de leurs enfants. Des jeunes sont détenus pendant des mois et frappés jusqu’à ce que leurs familles soient en mesure de verser plus d’argent aux passeurs pour le voyage.

A leur arrivée en Europe, de nombreux enfants sont complètement désemparés. Certains ne savent même pas dans quel pays ils se trouvent – ils espèrent désespérément avoir atteint l’Europe et qu’on leur accordera l’asile. Ils nous disent aussi qu’ils ont eu des angoisses terribles en mer. Qu’ils avaient peur des vagues énormes et croyaient qu’ils allaient se noyer. Car bon nombre d’entre eux ne savent pas nager.

Save the Children aide sur place

Les enfants qui fuient la violence ont urgemment besoin de protection! Save the Children fournit une aide de survie et une protection à ces familles réduites au désespoir dans leur pays d’origine, ainsi que dans les pays de transit et de destination, et lance des appels aux dons en Suisse.

Voici en quoi consiste notre travail:

Syrie: En Syrie et dans les pays voisins, nos organisations partenaires locales distribuent aux enfants et à leurs familles la nourriture, les soins médicaux et la protection dont ils ont besoin de toute urgence. Nous permettons en outre aux enfants de poursuivre leur éducation scolaire, malgré la guerre et la violence.

Italie: Depuis 2008, Save the Children travaille avec les migrants qui arrivent en Italie. Nous aidons les enfants non accompagnés à retrouver leur famille, veillons à leur santé, leur fournissons un suivi psychosociale et médical ainsi qu’une aide juridique et médicale, et contrôlons les standards de sécurité dans les centres d’accueil. Avec notre bateau de sauvetage nous participerons aux opérations de secours en Méditerranée et nous préservons des enfants et leurs familles de la noyade.

Espagne: Dans l’enclave espagnole de Melilla, en Afrique du Nord, nous gérons un espace protégé mobile pour les enfants et nous occupons des jeunes non accompagnés.

Grèce: Nous travaillons au nord de la Grèce, à Athènes et sur les îles de Lesbos, Chios, Samos, Kos et Leros. Nos mesures d’urgence comprennent des mesures de protection pour les mineurs. En réaction à l’accord passé entre l’UE et la Turquie, et à la reconversion qui en a résulté des anciens «hotspots» en camps d’internement, nous avons dû suspendre certaines activités sur les îles de la mer Egée. Nous condamnons fermement l’attitude de l’UE comme étant arbitraire, illicite et indigne.

Macédoine: Save the Children gère des espaces protégés spécialement destinés aux mineurs non accompagnés ainsi qu’aux enfants et aux mères. Nous mettons à disposition de l’aide médicale et des accueils particuliers aux enfants non accompagnés.

Serbie: À Belgrade, Presevo et Subotica nous distribuons des biens de première nécessité – eau, nourriture, couvertures et abris provisoires – et gérons des espaces où les enfants sont protégés de la violence et de l’exploitation.

Croatie: Save the Children travaille à Zagreb et à Kutina, où les réfugiés sont accueillis depuis la fermeture des frontières. Dans un centre pour la mère et l’enfant, nous fournissons des biens de première nécessité (notamment des articles d’hygiène) aux mères et à leurs bébés. Nous mettons à disposition de l’aide psychosociale pour les enfants ainsi que des courses d’anglais pour les adolescents et les parents.

Europe du Nord et de l’Ouest: En Suisse, au Danemark, en Allemagne, en France, en Angleterre, en Finlande, en Norvège et en Suède, Save the Children gère des espaces protégés pour les enfants dans des centres d’accueil et fournit une aide psychosociale et juridique aux familles de réfugiés.

Aidez-nous à soutenir des enfants et des familles en fuite!