Enfants des rues – des enfants invisibles

Voyez dans notre galerie de photos ce que nous faisons pour les enfants invisibles comme Shanto.
Shanto Bangladesch

24.08.2018

Shanto est âgé de neuf ou dix ans. Il ne le sait pas lui-même. Et il ne sait pas non plus où sont ses parents et comment il a atterri ici, dans la gare de Dhaka, au Bangladesh.

Lui et les  innombrables enfants des rues de la ville y dormaient, blottis les uns contre les autres pour se protéger mutuellement. Heureusement, cette époque est bel et bien révolue. A Dhaka, nous gérons cinq centres d’accueil pour les enfants des rues comme Shanto. Là, ils trouvent un toit sûr et de la nourriture. Pendant la journée, ils fréquentent un cours de rattrapage, car la plupart n’allaient plus à l’école depuis des années. Les enfants sont encadrés par des travailleurs sociaux, afin de pouvoir surmonter les expériences traumatisantes qu’ils ont bien souvent vécues.

VOYEZ DANS NOTRE GALERIE DE PHOTOS CE QUE NOUS FAISONS POUR LES ENFANTS INVISIBLES COMME SHANTO

Il y a  malheureusement des dizaines et des dizaines de milliers d’enfants qui n’ont pas encore de toit pour s’abriter et être en sécurité – et qui risquent, chaque jour, d’être victimes d’abus, d’exploitation, voire d’être vendus à des réseaux de prostitution. Afin de pouvoir poursuivre nos projets, nous avons urgemment besoin de vos dons!

Nous vous en remercions de tout coeur!