Save the Children préoccupée du sort des enfants ayant survécu à la tragédie de Lampedusa

 L’organisation de défense des droits de l’enfant Save the Children s’inquiète du sort des enfants qui ont survécu au naufrage du bateau de réfugiés au large de Lampedusa.  En collaboration avec les autorités, elle recherche des proches en Italie et dans les autres Etats européens.

Refugees on a boat off the coast of Italy

07.10.2013
Quarante et un enfants ont survécu à la tragédie qui s’est déroulée jeudi dernier devant les côtes de l’île de Lampedusa, au cours de laquelle un bateau transportant des centaines de réfugiés a fait naufrage. Save the Children est actuellement en train d’identifier les besoins immédiats de ces enfants et d’y répondre.

Les prestations d’assistance comprennent notamment des investigations visant à savoir si ces enfants étaient en compagnie d’un adulte et s’ils ont besoin d’une aide médicale ou juridique. Ces informations seront ensuite, si nécessaire, transmises aux autorités responsables. Il s’agit également d’établir s’ils ont des membres de leur famille en Italie ou dans un autre pays de l’Union européenne.

5 800 enfants depuis le début de l’année

«Aider les enfants concernés à surmonter le traumatisme qu’ils ont vécu est une priorité immédiate. C’est précisément ce que font nos équipes sur place. Forts de notre expérience dans le monde entier avec des réfugiés et des demandeurs d’asile, nous savons trop bien que les enfants et leurs parents n’entreprennent un voyage aussi dangereux que lorsqu’ils n’ont pas d’autre choix», explique Jérôme Strijbis, directeur général de Save the Children Suisse.

D’après les dernières informations, le naufrage du bateau au large de l’île de Lampedusa aurait coûté la vie à au moins 300 réfugiés.

Selon les indications fournies par l’organisation de défense des droits de l’enfant Save the Children, entre janvier et septembre 2013, plus de 30 000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes. Plus de 5 800 étaient des enfants, la plupart d’entre eux non accompagnés.