Les négociations de paix pour la Syrie sont restées infructueuses

L’aide humanitaire a toujours de la peine à atteindre les enfants syriens et leurs familles.

03.02.2014
Le 31 janvier, les négociations de paix pour la Syrie, appelées «Genève 2», se sont terminées sans résultat notable.
L’échec des négociations aura des conséquences tragiques pour les enfants syriens: au cours de la semaine qui vient, jusqu’à 2000 personnes devraient perdre la vie dans le pays. On estime que
40 000 enfants et leurs familles vont quitter la Syrie – et ce, rien que durant la période jusqu’à laquelle les négociations de paix doivent reprendre, le 10 février.

Homs reste coupée du monde

L’aide humanitaire ne pourra toujours pas arriver dans la ville occupée de Homs,  même si les parties en conflit manifestaient, il y a encore une semaine, la volonté de garantir l’accès de la ville aux convois humanitaires.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies doit immédiatement intervenir et se rallier à une résolution qui exige l’accès sans restriction à l’aide humanitaire dans toutes les parties de la Syrie. Les denrées de première nécessité doivent pouvoir être distribuées au-delà des zones où le conflit fait rage. Pendant le cessez-le-feu humanitaire, l’aide doit pouvoir parvenir aussi dans les régions occupées.

Les enfants syriens ne peuvent pas attendre plus longtemps.

Aidez-nous à les aider!