La mortalité maternelle en Suisse plus élevée qu’il y a 15 ans

Le rapport sur la situation des mères mesure le bien-être des mères dans 178 pays. La Suisse a reculé d'une place.
Thousands of Congolese flee their homes after violence broke out.

06.05.2014
Selon le nouveau rapport sur la situation des mères dans le monde (State of the World’s Mothers Report), la Suisse a reculé d’une place dans le classement global concernant le bien-être des mères et occupe désormais la 13e place.

Sur les 178 pays pris en considération dans le rapport sur la situation des mères, la Finlande vient en tête, tandis que la Somalie est en dernière place. En Somalie, une femme sur 16 meurt des suites de la grossesse ou de l’accouchement, contre une sur 12 200 en Finlande.

Tous les dix pays arrivant en queue du classement dans ce nouveau rapport ont été en proie à des conflits armés au cours des dix dernières années. Pendant et après une guerre ou une catastrophe naturelle, l’accès aux soins médicaux pour les mères et leurs enfants est extrêmement difficile, de nombreuses femmes accouchent sans aucune assistance médicale.

Une comparaison avec les quinze rapports déjà  publiés montre que le risque qu’une femme meure des conséquences d’une grossesse ou d’un accouchement dans la Suisse s’est accru de 19% depuis l’an 2000. Aujourd’hui, en Suisse, une femme sur 9500 meurt des suites de la grossesse ou de l’accouchement, contre une sur 11 300 en 2000.