Réchauffer des cœurs d'enfants

Avec votre don, offrez à des enfants les plus défavorisés un réconfort. Aidez dès maintenant!

Donner

Magazine

Notre magazine sous le titre «Nous!» paraît trois fois par an.

L'éducation sauve des vies

Magazine 17/3: L'éducation sauve des vies
Magazine 2017/3
Pour des millions d’enfants, ce que vous faites en ce moment, sans effort et sans y réfléchir, est impensable: lire. Car, aujourd’hui encore, environ 250 millions d’enfants dans le monde ne savent pas lire correctement – et ce bien qu’ils aillent à l’école.

Pourtant, l’éducation est vitale, au sens littéral du mot. L’éducation peut en effet protéger les enfants, les soutenir durablement et même leur sauver la vie. Toutefois, c’est au moment où ils en auraient le plus besoin – durant des conflits, des guerres ou des catastrophes – que, souvent, ils en sont privés.

Ensemble contre la faim

Gemeinsam gegen Hunger - 2017/2
Magazine 2017/2
La faim est un thème qui nous préoccupe depuis beaucoup trop longtemps. Nous nous souvenons encore de la grave famine qui avait sévi en Ethiopie dans les années 1980. Les photos choquantes qui faisaient alors la une des journaux – des enfants au ventre gonflé et aux petits bras squelettiques – appartiennent désormais au passé.

Toutefois, la faim reste aujourd’hui encore la première cause de décès d’enfants de moins de cinq ans.

Une enfance dans la guerre

Hasna, deux ans, est née sur la route de l'exode. Elle vit désormais dans un camp de réfugiés au Liban.
Magazine 2017/1
Notre magazine paraît dès maintenant sous le titre «Nous!», et donc, dans un nouveau look. Notre priorité reste naturellement la même: les enfants. Ce numéro est dédié aux enfants de Syrie. Car cela fait maintenant six ans que les petits Syriens sont pourchassés, persécutés et blessés dans leur chair – à tel point qu’on finit presque par les oublier!

Pour les enfants, six années de guerre, cela signifie six années vécues dans la peur permanente des bombes et des tirs de roquettes. Et ils paient un lourd tribut: au total, un enfant sur quatre en Syrie risque de développer une maladie psychique. Aujourd’hui déjà, la moitié des enfants de ce pays souffrent de stress post-traumatique – qui se termine souvent, si on ne les soigne pas, par des dépressions, voire un isolement social irrémédiable.

Seuls

Akram in einem Camp für intern Vertriebene im Irak.
Les enfants sans parents
Dans le monde entier, des millions d’enfants sont forcés de se débrouiller tout seuls, sans leur famille. Ils vivent dans la rue, dans des orphelinats ou ont été séparés de leur famille durant leur fuite. C’est justement à ces enfants qu’est consacré notre dernier magazine.

Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger ces enfants et leur donner un environnement familial affectueux. Actuellement, les enfants en exil qui arrivent seuls en Europe sont au cœur de notre travail.