Rapports et études

Blessures invisibles

Layla*, fünf, und ihr Bruder Saeed, drei, in einer verlassenen Tankstelle in Syrien, wo sie und ihre Familie jetzt leben.
Mars 2017 – Une nouvelle étude sur la santé psychique des enfants syriens témoigne des conséquences psychologiques fatales de la guerre.
Parmi les enfants syriens, les cas d’énurésie nocturne, de troubles du langage ainsi que l’abus d’alcool et de drogue se multiplient.

L’étude – la plus vaste de ce genre –, révèle une véritable crise de santé psychique chez les enfants syriens. Dans le cadre de cette étude, Save the Children et ses partenaires ont interrogé plus de 450 enfants, jeunes et adultes de sept gouvernorats syriens.